L’ESA et l’art

Depuis son origine, l’ESA s’est fortement impliquée dans la promotion de l’art et de la culture au Liban. Cet engagement traduit à la fois une volonté institutionnelle et une culture d’entreprise.
Au fil des années, le campus de l’ESA est devenu un lieu d’exposition artistique, au sein duquel les étudiants croisent les sculptures de Nadim Karam, les toiles de Jean-Marc Dallanegra, les œuvres de Saër Karam, Ayman Baalbacki ou de Leila Kazma et tant d’autres. Ces manifestations ont pour vocation de promouvoir la vision de l’ESA : “former des leaders responsables, ouverts sur le monde et innovants”.

Son ambition est en effet de sensibiliser ses étudiants à de nouvelles formes d’expression, à l’innovation, à la création, qui est l’un des ressorts de l’entrepreneuriat.

L’ESA a également pour vocation d’être une plate-forme d’échanges, une fenêtre d’ouverture sur le monde contemporain. Le monde artistique et le monde de l’entreprise convergent résolument vers des intérêts complémentaires : création pour les uns, stratégie pour communiquer différemment et contribuer à la société pour les autres. L’art est toujours une source d’enrichissement réciproque.

De plus, chaque année, l’ESA organise un grand nombre de manifestations artistiques ou culturelles pour adresser un signal de soutien et d’encouragement pour ce domaine au Liban afin de contribuer à faire de Beyrouth un foyer de création et de diffusion, un symbole de liberté et de diversité.